20.11.12

Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien


"Ainsi vient la neige après le feu, et même les dragons ont une fin"



Mécanisme de l'histoire
Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. Mais un jour, sa tranquillité est troublée par la venue d'un magicien nommé Gandalf, et de treize nains barbus qui n'ont qu'une idée en tête : récupérer le trésor de leurs ancêtres, volé par Smaug le dragon sur la Montagne Solitaire. Suite à un malentendu, Bilbo se retrouve malgré lui entraîné dans cette périlleuse expédition.

Mon sentiment 
(Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien)
On a tous en nous quelque chose de Tolkien. Ou pas... Je suis le premier à reconnaître la prouesse qu'est de construire un tel univers, une telle richesse dans les détails, l'histoire, la géographie, la généalogie, la diplomatie,..., créées par Tolkien. Cependant, il y a ce je-ne-sais-quoi qui m'empêche de pleinement m'y abandonner... comme un mur magique invisible. Je ne peux l'expliquer, mais cela m'avait causé une certaine souffrance lors de la lecture de la trilogie de l'anneau. C'est donc avec cette appréhension que j'ai débuté ce livre. 

Néanmoins, la lecture fut plus courte, et en un sens, plus agréable. Je m'explique; tout d'abord, je débarquais en terre connue (aussi bien pour la terre du milieu que pour l'auteur) et c'était un réel plaisir de découvrir comment ce sont déroulés les évènements contés dans la trilogie. A savoir la découverte de l'anneau et, surtout, la scène des trolls discutant de la meilleure façon de dévorer Bilbo, entre autres. Enfin, sur cette aventure de hobbit, j'ai été surpris par certains passages et cela est plus qu'agréable en fantasy, ou ce n'est pas si souvent le cas. 

Je ne pouvais m'empêcher, pendant ma lecture, de trouver Bilbo fatiguant (un petit coté "Russel" de "Là-haut", en moins attendrissant), ni de me dire "pourquoi diable Gandalf n'est-il pas allé tuer ce dragon seul??" Impossible d'appeler Fili autrement que Fifi et donc Kili fut remplacé, tout naturellement par Riri... de l'or, un trésor gigantesque, un peu de Picsou s'est donc invité dans mon cerveau!

Enfin, je trouve toujours exaspérant cette manie de nous gâcher la surprise par des phrases telles que; "mais cela, nous le verrons plus tard".

Pièces détachées
"Il mit l'anneau dans sa poche presque machinalement, l'objet ne paraissait certes d'aucune utilité sur le moment."


Club de lecture, Babelio, novembre 2012.

2 commentaires:

  1. Citation:

    "Bilbo avait échappé aux gobelins mais il ignorait où il se trouvait. Il avait perdu capuchon, manteau, vivres, poney, ses boutons et ses amis."

    RépondreSupprimer
  2. J'ai un très bon souvenir de cette lecture et j'attends avec impatience l'adaptation au cinéma! Sympas, les citations que tu as sélectionnées ;-)

    Bonne continuation! (Et bienvenue sur Livraddict!)

    RépondreSupprimer