20.8.13

Les Chevaliers d'Emeraude - Tome 1 - Le feu dans le ciel d'Anne Robillard


Mécanisme de l'histoire
L'Empereur Noir, Amecareth, a levé ses armées monstrueuses pour envahir les royaumes du continent d'Enkidiev. Bientôt, la terre de Shola subit les attaques féroces des sinistres dragons et des impitoyables hommes-insectes. Pourquoi les troupes d'Amecareth reviennent-elles sur le continent après des siècles de paix, mettant à feu et à sang le royaume glacé de Shola ? Les sept Chevaliers d'Émeraude - six hommes et une femme - sont les seuls à pouvoir percer ce mystère, inverser le destin et repousser les forces du Mal. Ils devront pour cela accomplir l'étrange prophétie qui lie Kira, une petite fille de deux ans, au sort du monde.

Mon sentiment 
(Les chevaliers d'Emeraude - Le feu dans le ciel d'Anne Robillard)
Une recette de fantasy pour de la cuisine traditionnelle.

Ingrédients;
-Un monde fantastique fort fort lointain.
-Des royaumes précieux aux noms de rêves.
-Un héros très héroïque, très courageux, très responsable et très respecté.
-Un empereur du mal très méchant, très vilain, très moche, très violent et très lent d'esprit.
-Un sauveur de l'humanité qui n'a rien demandé et n'aspire qu'à une vie normale.
-Un triangle amoureux impossible pourtant possible.
-Une pincée de dragons et de magie.
-Et le Bien, tout gentil et tout faible, contre le Mal, tout méchant et conquérant.


"Les chevaliers d'émeraude" est donc une épopée fantasy réunissant tous les ingrédients traditionnels qui en feront un classique, tout comme peut l'être un potage de saison. Et tout comme une recette, il suffit d'en connaitre les composants pour en imaginer le déroulement. Ca se mange facilement, le tout agrémenté de nombreux rappels, au cas où vous oublieriez la couleur de Kira ou le rôle protecteur de Wellan. Et tout comme un bon potage, cela s'apprécie facilement, surtout en période de repas copieux.

Certes, je ne suis pas le public visé et, malgré une critique qui semble peu élogieuse, je dois reconnaître avoir été séduit par cette épopée que je lis de manière disloquée. Reposant est le premier adjectif me venant à l'esprit quand je pense à ces chevaliers. Et c'est une qualité appréciable entre deux lectures moins digestes.

Série à conseiller, tout comme Harry Potter par exemple, non pour les univers et styles bien différents, mais dans le but d'éveiller le gout de la lecture aux plus jeunes qui n'y sont pas habitués et qui la dévoreront su(c)rement comme un dessert!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire