12.8.13

Nova de Samuel R. Delany


Mécanisme de l'histoire
Entre Lorq Von Ray, riche navigateur des Pléiades, ces étoiles situées sur la frange des Colonies Extérieures, et Prince Red, magnat de la Terre, une lutte à mort s'est engagée. L'enjeu, le symbole et le nerf de ce conflit, c'est l'Illyrion, un métal fabuleux qui sert à la propulsion des astronefs.
L'Illyrion n'est créé que lorsqu'une étoile explose, devient nova. Lorq et Prince se livrent à la course à la nova comme d'autres, dans les temps mythiques, pourchassaient la baleine sur les océans de la Terre.
Toute étoile est dangereuse: une nova est terrifiante. Mais splendide.
Ces héros ont un chantre, la Souris, un poète cosmique qui joue de la guitare ou de la théramine avec la même habileté qu'il met à piloter des astronefs...

Mon sentiment 
(Nova de Samuel R. Delany)
Nova est un space opera facilement abordable; une dizaine de personnages, assez peu de lieux différents et surtout, une humanité qui n'aurait pas changé au cours des siècles d'évolution. Une trame de fond simple et efficace, des personnages bien défini, un passé qui ressurgit et, tout de même, un duel relativement ambigu pour pimenter un peu l'histoire.
Divertissant, mais pas inoubliable: presque 350 pages durant lesquels votre tête pourra partir en vacances!

Pièces détachées
-Je suis né, fit la Souris. Je mourrais. Je souffre. Aidez-moi. Voilà... ton livre est écrit!
____________________
-Tu ne vas pas te taire? Je te jure que si je me cassais autant la cervelle que toi, je deviendrais fou!
Katin coupa l'enregistreur en soupirant.
-Et moi je le deviendrais si je me la cassais aussi peu que toi, la Souris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire