12.9.13

Dernières lueurs avant la nuit de Serge Brussolo


Mécanisme de l'histoire

Enlevé à l'âge de trois ans par un couple sans enfant, Robin a vécu sept années d' un bonheur sans mélange, en marge de la réalité, dans un décor de conte de fées. Hélas, les kidnappeurs n'apprécient que les petits enfants. Le temps est venu pour eux de congédier Robin, devenu trop grand à leur goût, afin de se consacrer à un nouveau bébé dont l'enlèvement est déjà programmé. Reconduit dans sa vraie famille - des paysans puritains du Midwest - le petit garçon doit désormais se résigner à vivre avec des étrangers dont le modeste train de vie le prive des merveilles auxquelles l'avaient habitué ses ravisseurs. Pire, son grand-père, prédicateur rigoriste, le considère avec une extrême suspicion. Commence alors pour Robin un affrontement cruel qui prendra une tournure imprévisible et finira par jeter l'enfant sur les routes des Etats-Unis en compagnie d'un jeune psychopathe armé et dangereux. A la fois roman picaresque, trajet initiatique, fable sur l'illusion du bonheur, Dernières lueurs avant la nuit raconte la descente aux enfers d'un enfant obstiné à la recherche de son paradis perdu.

Mon sentiment 
(Dernières lueurs avant la nuit de Serge Brussolo)
"Il était une fois", on connait, mais que se passe-t-il après le "et il vécurent heureux"?

Des contes de fées, nous n'avons pu qu'en vivre la narration. Et des princes, nous en croisons, des modernes, à la télé. Mais Robin, lui, a vécu ces contes de fées, ces histoires épiques de chevalier courageux et héroïque, de prince et de reine aimés, respectés et obéis... même si leur royaume ne dépassait pas les murs du château. Mais un jour, le jeune prince Robin fut conduit loin de son royaume et, croyant à une épreuve afin de pouvoir le tester, se mit en quête de rentrer chez lui. Mais ce qu'il ignorait, ou se refusait, c'est que le conte était bel et bien fini et qu'il devait affronter un danger bien plus grand qu'il ne l'avait imaginé; la réalité. Que se passerait-il si Peter Pan ne pouvait plus retourner au Pays imaginaire?

C'est alors que Serge Brussolo nous conte les aventures réelles de cet enfant perdu entre mythes et réalités, entre courage et peur, entre raison et folie. Et à chaque croisement, il parvient à nous surprendre, en nous menant par d'étranges chemin que nous n'avions pas vu et sur lesquels nous croisons émotions, étonnements, dégoût, peur, interrogations et toutes ces petites choses qui nous font frissonner, en bien, comme en mal!
Entre Lewis Carroll et Stephen King, un livre inoubliable! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire