13.9.13

Dreamericana de Fabrice Colin


Mécanisme de l'histoire

Écrivain de renom, Hades Shufflin est l'auteur d'une immense fresque consacrée à un XIXe siècle alternatif. Mais en cette année 2012, alors que son nouvel opus est attendu de tous, Shufflin peine à retrouver l'inspiration ; or, le roman en devenir représente un jalon crucial dans sa carrière. Il doit en effet mettre en scène le dénouement d'une partie d'échecs cosmique que se livrent les Gardiens et les Voyageurs, deux entités qui ont façonné l'Univers.
Mais alors, l'écrivain voit peu à peu son environnement se transformer, acquérir une nouvelle dimension. Et si le conflit opposant Gardiens et Voyageurs se jouait à plus grande échelle et dépassait les frontières de la fiction ? Et si Hades Shufflin n'était plus maître de son propre esprit... ou ne l'avait jamais été ?

Mon sentiment 
(Dreamericana de Fabrice Colin)
On a tous en nous quelque chose d'Antitera!

Dreamericana, c'est le dernier roman d'Hadès Shufflin, le célèbre auteur du cycle d'Antitera. Dreamericana, c'est le 21 ème tome de ce cycle.
Dreamericana, c'est également le dernier film de Stanley Kubrick. Adaptation fidèle de la vision d'Hadès Shufflin.
En guise d'introduction, l'éditeur nous livre quelques informations; de courtes biographies, dont celle du célèbre écrivain, des résumés des tomes précédent, agrémentés de quelques explications importantes, des pages de la vie de l'auteur ainsi que la difficile création du roman.

Comment ça, le cycle d'Antitera ne vous dit rien? Les Gardiens, les Voyageurs, la partie d'échec et toussa? Hadès Shufflin n'est pas présent dans votre bibliothèque et vous avez raté la sortie en salle de "Dreamericana" de Kubrick?
Hé bien, c'est normal! Car Hadès n'existe que dans la réalité de Dreamericana. Dans la première partie de ce roman (de Fabrice Colin), nous faisons la connaissance de cet écrivain, en proie à une grave crise de la page blanche, mêlée d'angoisse et de paranoïa, agrémentée de textes issus de biographies, des romans du cycle d'Antitera; bref, Fabrice Colin s'amuse à jouer dans le faux-vrai. Ou le vrai-faux, c'est selon. A tel point que j'en suis venu à ne plus douter de l'existence du célèbre auteur et de son cycle. Et nous entrons dans sa vie, de façon emmêlée, brouillon parfois, comme les pensées même d'Hadès.
La seconde partie du livre est constituée du roman; Dreamericana. En résumé; un livre dans un livre! Une plongée dans le monde de l'écrivain.

Je dois avouer que le début de ce livre (de Fabrice Colin) a été long et difficile pour moi. Tous ces petits chapitres parlant d'un écrivain m'étant inconnu, de son oeuvre, de ses romans, de sa vie... tout cela me semblait sans lien, incompréhensible. J'étais perdu dans la vie d'Hadès Shufflin... ou plutôt devrais-je dire "ses" vies; la réelle ou il boit, baise et regarde les cartoons, et l'autre vie parallèle plutôt qu'imaginaire dans laquelle il est sur Antitera.
A force d'indices, j'ai fini par comprendre certaines choses, relier les deux mondes, m'y intéresser et vouloir en savoir plus. Et j'ai aimé!

Je conseille ce livre, surtout aux lecteurs amateurs de cycles et de sagas trop impatients d'en connaitre la fin; dans Dreamiracana, vous atterrissez directement aux derniers chapitres. A déconseiller cependant aux autres amateurs de sagas avides de détails et de descriptions en tous genres, sauf s'ils admettent que le livre dans ce livre en est le seul tome! A lire également si vous souhaitez sortir quelque peu des sentiers !
Pièces détachées
"-J'ai entendu dire que la guerre menaçait.
-Oui, ces satanés Prussiens, et les Français à leur botte.
Je le regarde incrédule.
-Et nous, nous faisons la fête.
-Exact, Suncliff. Parce que comme le jeu, la fête est l'expression la plus haute de la conscience humaine. Vous connaissez des animaux qui s'amusent, vous?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire