12.9.13

Shuffle de Jérôme Enez-Vriad


Mécanisme de l'histoire

"Si je déployais autant d'énergie à écrire cette histoire que j'en ai usée de périlleuse à satisfaire mes instincts délétères, j'en serais au cinquième tome."
Jérôme noie son mal de vivre d'un dealer à l'autre. Dans un Berlin en mouvement perpétuel, il découvre l'univers troublant du refus de soi, jusqu'au jour où Myosotis, Everest et Belle de jour entrent dans ses nuits pour y mettre couleurs et relief.
Cette histoire scandaleurement morale emprunte à l'enfance les souvenirs qui font l'homme jusque dans ses traumatismes les plus intimes.
Ce sont 35 chapitres corrosifs à lire avec des lunettes de protection pour un voyage aussi ambitieux qu'il est audacieux et singulier.
"Le médecin me demande :
- Où avez-vous mal ?
- Nulle part.
- En êtes-vous certain ?
Long silence interminable. Je sens les larmes monter. Pour les conjurer, je réponds sans réfléchir.
- À la vie, peut-être."

Mon sentiment 
(Shuffle de Jérôme Enez-Vriad)
Tout d'abord, et comme il se doit, je tiens à remercier Babelio ainsi que les éditions Dialogues de m'avoir permis de découvrir ce journal devenu roman.

Pourquoi ais-je sélectionné ce livre dans la liste proposée? Pour le 4ème de couverture, qui annonçait une histoire ébouriffante. Aussi pour la couverture qui m'intriguait, sans savoir si elle me plaisait ou non.
Réception (rapide) du roman et découverte de l'objet. Petite déception, livre assez court, parsemé de blanc... lecture rapide de quelques phrases au hasard; un premier passage ou il est question de sexe, un second de drogue et un troisième de sexe... encore. A voir donc ce que cela donnera, mais ma curiosité fut excitée!

Lecture finie en une soirée tranquille. Et là... ben je sais pas. J'ai cet étrange sentiment de n'avoir rien comprit. Et le 4ème de couverture d'un Amélie Nothomb me revient en tête; "C'est une histoire d'amour dont les chapitres ont été mélangés par un fou". Sauf que d'amour, ici, il n'est point question. Et de folie, pas tellement plus. Bref, Shuffle ressort comme une "histoire dont les chapitres ont été mélangés aléatoirement". Cette impression augmentait au fur et à mesure de ma lecture, couplée à la sensation d'entendre quelqu'un s'écoutant parler, font que je suis resté externe à cette histoire. Je ne peux pas vraiment dire que je n'ai pas aimé, mais je ne peux affirmer le contraire pour autant.
Autre détail qui m'aura tracassé au cours de ma lecture, c'est ce "journal devenu roman". Présenté de cette manière, je m'attendais à une plongée directe dans l'intimité d'un journal retravaillé de manière à être édité et publié. Mais l'auteur lui-même avoue dans ce livre écrire les aléas de sa vie dans le but de les publier sans trop savoir ni pourquoi, ni comment (de toute évidence, comment les écrire).

Bref, Shuffle ressemble à des pages détachées d'un journal écrit pour ne pas être intime et fera partie de ma liste "vite lu, vite oublié". 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire