3.1.14

Vav - Le monde sans femmes

Dans "Le monde sans femmes", Virgilio Martini part d'une idée relativement simple; que deviendraient les hommes si les femmes disparaissaient? Oui, j'entends déjà certaines femmes y aller de leur petit commentaire, mais je laisse de coté les rapports homme-femme ainsi que les considérations sociologiques pour aborder le sujet qui m'aura le plus intrigué; la sexualité, que le titre me laissait imaginer évocatrice. De cette manière, nous entrons dans une ère d'homosexualité forcée, pour ceux qui ne supportent l'abstinence. Utilisation assez particulière du thème, surtout pour l'époque (le livre fut écrit peu après 1930). Mais n'allez pas y voir une sorte de plaidoirie sur la question gay avant l'heure... il n'en est rien! Dans "Le monde sans femmes", l'homosexualité reste, en théorie moralement inacceptable, même si dans la pratique, il en va autrement. D'ailleurs, certains "invertis" réussissent à être contaminés par la maladie féminine. Et de toute façon, ce sont les gays misogynes qui sont les méchants. Mais alors, que penser de ce livre? Hé bien, je dois reconnaître que j'ai bien aimé le découvrir. Tout d'abord, il s'agit d'une oeuvre d'anticipation d'assez bonne qualité, proposant une idée originale. Ensuite, l'auteur, ayant adopté un style neutre, manifestant peu d'émotions directes, reste un féroce critique de la société de l'époque... même si cela m'aura parut être incroyablement d'actualité. Le thème gay est surtout une conséquence plus qu'un sujet abordés. Très peu d'insinuations finalement, qui restent cependant ancrées dans les mœurs de l'époque. Petit point d'interrogation en suspens d'ailleurs à ce sujet; Virgilio Martini use d'une telle férocité sur les médias ou la religion que l'on est en droit de le trouver compréhensif par rapport à l'homosexualité (relativement en tout cas).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire